samedi 9 juillet 2016

trousse rétro vintage #rétro #chanel

Bonjour à tous,

Des siècles que je ne suis pas venue déposer une création ici. Et pourtant j'ai bien cousu des pièces qui trouveront une place toute particulière d'ici quelques jours. Mais pour l'heure, et pour me remettre en selle sur ce blog couture (mon premier blog qui plus est), je voudrais vous présenter ce qui occupa mes soirées ces dernières semaines : des trousses.

Toujours dans un esprit rétro vintage, j'ai réalisé 8 trousses de fille. Elles ont toute un format "sac à main" pour permettre d'avoir notre petit foutoir toujours avec soi.

Ma première inspiration s'est construite autour de la poche, du jeu de deux tissus et de l'esprit rétro. Les poches ont pris deux formes différentes : en tuile ou en piquet. Positionnées sur les deux faces de la trousses, elles sont entièrement doublées comme la trousse elle même.








La seconde série a été réalisée dans un format un peu plus grand et autour de citations de Coco Chanel qui nous rappellent l'essentiel :



 

Toutes mes trousses et bien plus sont visibles ici et ici (likez moi cette page).

A bientôt

mardi 21 avril 2015

Sac de voyage

Après une longue pause, je me remets doucement à la couture. Et quoi de plus adequat qu'un sac ? C'est rapide à faire et on peut laisser cours à une créativité sans limite. Bon en ce qui me concerne, rien de très revolutionnaire. Déjà  parce que j'ai utilisé le modèle du sac week end mis au point par M comme marie, ensuite parce que je voulais qu'il soit simple. J'ai utilisé les chutes des rideaux de ma belle soeur et acheté un joli coupon pour la doublure.


Je n'ai suivi le patron que pour le patron. le sac n'est pas entoilé et je n'ai pas suivi le processus que je ne comprenais pas. je m'y suis prise comme pour une robe : un exterieur et un interieur que j'ai rassemblé. J'ai rajouté une poche devant avec une finition au biais pour y ranger une revue. L'originalité est donnée par la fermeture metallique que j'ai posé directement sur le tissu.


Elle est dorée pour rappeler le biais. J'ai fait un rappel de celui ci au bout de la glissière. Quelques coutures sont également surpiquées avec du fil à jean jaune.

La doublure est un très joli coton à chevron moutarde et blanc cassé. J'ai craqué sur ce tissu dont j'ai fait le centre de la création. 



Au total j'ai passé une apres midi à le faire. Le coût a été de 27e. 
Il est grand et pratique, bref c'est un sac à faire.

A bientôt 

vendredi 2 août 2013

- Tunique Brigitte Bardot ou le ratage total -

Tout avait pourtant bien commencé : un coup de coeur en solde (en plus) pour un jersey coton vichy rose, parfait pour l'envie du moment d'une petite robe baby doll. 

Je voulais des manches ballons, une encolure carrée et une forme trapèze. A partir des patrons que j'avais, j'ai découpé mon tissu. Jusqu'à l'encolure tout allait encore bien. Et puis j'ai commencé à tailler la forme trapèze et là, le drame. Comme une cruche j'ai calculé mon arrondi à partir d'un seul point au lieu de multiplier les points tout autour de la poitrine. Résultat : je me suis retrouvée avec une robe asymétrique, plus longue sur les côtés qu'au centre... 

Bien entendu, comme il n'était pas question de la porter comme ça, j'ai racourci. Et la robe est devenue tunique...



J'ai rajouté un petit noeud pour cacher les fronces destinées à cintrer la robe.


Alors bien sûr, c'est pas un ratage ratage dans le sens où elle n'a pas fini à la poubelle mais ratage quand même parce que je n'ai pas ce que je voulais. 

Ben oui, c'est ça aussi la couture surtout quand on joue aux apprentis stylistes. 
M'en souviendrai pour la prochaine fois ;)

lundi 22 juillet 2013

- Pantalon d'été en lin -


Indispensable de l'été et néanmoins inexistant dans ma penderie ou presque : le pantalon en lin. Je le voulais foncé et j'ai trouvé la semaine dernière au marché un coupon de 2m bleu pétrole très sombre pour 10€. 

L'inspiration vient des pantalons larges des années 20. C'est confortable, amincissant quand on est grand et c'est accessoirement le seul modèle où mes deux cuisses peuvent loger.



La seule différence est que je l'ai raccourci aux chevilles.


Pour ce qui est du patron, j'ai pris le pantalon de l'ensemble 8756 de vogue. J'ai élargi les jambes et fais une ceinture plus haute en prenant modèle sur un de mes pantalons préférés. 


 J'ai fait une braguette en prenant appui sur le tutorat de Colette Patterns. Jusqu'à présent, je faisais des fermetures sur le côté prises dans la couture. Mais la braguette n'est finalement pas plus compliquée. Le seul problème, c'est que j'ai positionné mon zip trop bas. J'ai donc dû mettre un petit crochet pour que le haut de la braguette ne s'ouvre pas. 


Je conservais depuis des mois une vieille chemise trouée à l'imprimé écossais super chouette de Monsieur Rétro que j'ai utilisée pour faire les poches intérieures. Les boutons vichy bleus et blancs viennent du salon création et savoir faire.


Les deux pinces et la ceinture incurvée font que le pantalon suit bien ma cambrure. Derrière, je me suis amusée à mettre deux poches plaquées.


L'envers du pantalon est presque entièrement surfilé.


Je suis très fière de moi parce que pour une fois, ma réalisation n'est ni trop grande ni trop petite et l'ensemble est très soigné à l'endroit comme à l'envers. Je vais le mettre souvent je pense ;)

En temps : environ trois jours.
En coût : moins de 15€.

dimanche 14 juillet 2013

- Robe antique pour un mariage -

Cet été c'est l'été des mariages : j'en ai deux à deux semaines d'intervalle. Alors bien sûr, j'ai des robes dans mon placard qui auraient pu faire l'affaire. Sauf que je suis une fille qui en plus voulais une robe longue, dans les roses poudrés tant qu'à faire, et que... oh ben mince, j'en avais pas une comme ça...

Comble de mal chance, j'ai trouvé LE tissu au détour d'une promenade au marché. Il est pas magnifique ce coupon de viscose en dégradé ? Et puis je me suis souvenue d'un modèle de patron faisant partie du lien que je vous avais mis il y a quelques mois. La robe que je voulais, c'est celle-ci.

Elle est vraiment pas compliquée et l'effet est garanti.



La manche est longue et fripée. Je devais donc être vigilante à la longueur qui se devait d'être identique des deux côtés. 


Ensuite, ça a été la grande première des smocks (expliqués ici). Vue sur l'envers avec la face sur les élastiques visibles.
Ben c'est super simple et j'adore le rendu. En plus c'est très agréable à porter. Bref, je n'imagine aucune robe sans depuis.


Niveau finition, je ne me suis pas cassée le pompon. Pas de surjet, pas de finitions anglaises. J'ai fait un petit rentré cousu en invisible à la main pour l'encolure. 


Ourlet également à la main en invisible pour le bas de la robe.


Comme le tissu est un peu transparent, il me fallait une doublure. J'avais un peu la flemme d'en faire une et puis j'ai eu l'idée de mettre une nuisette dessous. J'en ai trouvé une toute neuve à 5€ sur ebay.


Pour finir ma tenue, j'ai fait faire à une de mes amies brodeuse une rose avec les chutes de tissu.  


 Et puis pour finir, des chaussures dorées style spartiate. 


Conclusion : mon coupon à 10€+ ma doublure à 5€ = une jolie robe pour un mariage pour 15€ ;)

lundi 17 juin 2013

- Liens internet : comment faire un smock ? -

Aujourd'hui, j'inaugure une nouvelle rubrique (cette phrase vient en prévision des rubriques à venir hein) intitulée "les liens internet". L'idée est de rassembler des liens internet (tuto photo ou vidéo) autour de thématiques couturesques. L'idée est aussi de ne plus perdre mon temps à chercher les liens, à me dire "mais où j'ai lu ce truc ?..." pour ne jamais le retrouver.

Après quelques semaines sans coudre, je me suis lancée dans une robe longue pour un mariage. Le patron comprenait des smocks. Vous savez ces plissés souvent élastiqués ? Ben oui mais quelle est la technique pour les faire ?



Tout d'abord, il existe deux types de smocks : ceux qui sont élastiqués et ceux qui ne le sont pas. 

  • Le pas élastiqué a fait l'objet d'un billet par France Duval. Voir ici.
  • Pour ce qui est des smocks élastiqués, vous avez deux manières : 
            - la première, dite "burda", a été expliquée par Eléonore, la créatrice des patrons Deer and Doe, et consiste à créer par un point zig zag un tunnel autour d'un élastique rond. Voir ici.

            - la deuxième manière a été employée par Anne une candidate de l'émission Great Britain Sewing. Il s'agit d'enfiler le fil élastique sur la canette de votre machine, de garder la bobine de fil pour l'aiguille, et en cousant, l'élastique est enfermé par les fils. Voir le début de l'épisode 3 ici.

Voilà, j'espère que ça vous aidera et à bientôt pour le résultat.



dimanche 5 mai 2013

- ma jupe milk shake -

Enfin fini ma jupe sur le thème couleurs acidulées. Mon coupon abricot à pois blancs était parfaitement adapté. Aussi j'ai voulu réaliser le patron "beignet" de Colette Patterns. 

Le seul patron Colette que j'avais cousu jusqu'à présent était le pantalon clover. Déjà avec ce modèle j'avais dû faire quelques modifications par rapport à ma morphologie (bonnes cuisses, grosses fesses, taille marquée et cambrée). Avec ce patron de jupe, pas manqué, j'ai dû pas mal reprendre et notamment la ceinture. J'avoue au passage ne pas avoir compris la forme en U des morceaux de la ceinture.  





Le patron est conçu pour recevoir une doublure sauf que pour une jupe d'été, je ne voulais pas cumuler les épaisseurs alors je n'ai mis que la parementure entoilée. 


J'ai trouvé de jolis boutons ronds bombés. Bon, visuellement ça met un peu le bazar dans le graphisme des pois mais j'aime bien quand même. 


Parmi les ratages : le sens de fermeture. Je suis une catastrophe. J'ai pourtant regardé la photo du patron avant pour ne pas faire d'erreur mais quand on ne reconnait pas sa gauche de sa droite... Donc mauvais sens.


Au final, j'aime quand même bien cette jupe. Je vais rentabiliser le patron en la refaisant. 

Je signale aussi qu'un blog collectif Colette Patterns est en cours de création ici par Clotilde. N'hésitez pas à publier vos projets.